Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Lettre aux habitants de la planète Terre

Lettre ouverte du 2 juillet 2021 de Mahélia Gilles, collégienne à Revesz-Long.

Lettre ouverte de Revesz-Long

Des élèves de classes de quatrième du collège Revesz-Long, à Crest, nous ont adressé une série de lettres ouvertes, rédigées dans le cadre de leur cours de français, avec leur professeur Karine Coll. Nous publions ci-dessous le texte de Mahélia Gilles (4e F). D’autres lettres seront publiés dans nos prochaines éditions.

Habitants de la planète terre, je m’adresse à vous qui assistez à cet horrible spectacle qu’est le réchauffement climatique, à vous qui y participez sans même vous en rendre compte et à vous qui en êtes les futures victimes : il est temps d’agir !

Notre avenir est en danger et il sera bientôt trop tard ! Le dérèglement climatique est une réalité, et une réalité présente : notre planète s’est déjà réchauffée de 0,85°C et devrait atteindre les +4,8°C d’ici la fin du siècle. Ces chiffres sont pour nous minimes, et pourtant, les conséquences sont déjà devant nos yeux : Incendies ravageurs en Australie en 2019, montées des eaux menaçantes (plus de 4 millions d’humains habitent à moins d’un mètre au dessus de l’eau et verront leurs habitations se faire engloutir d’ici 2100), sécheresses liées au manque de pluie ces dernières années, fontes des glaces (les glaciers ont déjà perdu 4 % de leur volume et la vitesse de la fonte des glaces des pôles a triplé), toutes nos erreurs mettent en danger imminent les habitats de milliards d’êtres vivants !

Nous ne pouvons pas continuer ainsi ! Se battre pour cette cause est notre priorité numéro 1, car pourquoi mener tant de combats pour mieux vivre quand seulement le fait de vivre est compromis ? C’est pour cela que nous nous devons de changer !

Les rapports scientifiques montrent que nous devons diminuer la production de GES (Gaz à effet de serre) d’au moins 30 % d’ici 2030 pour maintenir le réchauffement à +2°C : les solutions existent ! Au niveau national, nous pourrions davantage contrôler les grands rejeteurs de GES, les grands pollueurs, et passer au 100 % énergies propres. Et chez nous, consommer plus local et plus écologique (bio), acheter des produits sans emballages ou encore, recycler et acheter d’occasion ce que l’on a pas besoin d’avoir neuf. Tant de possibilités existent !

Si tout le monde y met du sien, rien n’est impossible ! Alors je vous demande à vous qui avez une entreprise, à vous qui tenez un commerce, à vous qui avez le pouvoir de changer les règles du jeu, à vous qui êtes consommateurs , agriculteurs ou travailleurs : changez les choses !

Ces changements ne sont pas seulement nécessaires, ils seront aussi bénéfiques ! Ils peuvent nous aider à mieux évoluer, à aider ceux d’entre nous qui se développent encore, comme certains l’ont fait avant, à ne pas faire les mêmes erreurs qu’eux et à apprendre de celles-ci. Nous pouvons aussi remédier aux inégalités en offrant à tout le monde les mêmes possibilités et un confort de vie plus élevé !

Ensemble changeons, ensemble gardons espoir et ensemble soyons plus forts !

Mahélia Gilles, 4e F à Revesz-Long

Tribune publiée dans Le Crestois du 2 juillet 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.