Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

L'Iris blanc

L’Iris blanc, quarantième épisode des aventures d’Astérix, est l’événement éditorial de cette fin d’année et le cadeau idéal à retrouver sous le sapin.

Son nouveau scénariste, le talentueux Fabcaro, se moque gentiment des gourous du développement personnel et de la communication non-violente. En s’attaquant ainsi au marché (florissant) du bien-être intérieur, nul doute que cet album fera grincer quelques dents. Car il pose une question embarrassante : et si la pensée positive, malgré ses dehors bienveillants, était une arme insidieuse de domination ? En nous persuadant que les raisons de notre mal-être sont principalement à chercher en nous-même, elle nous ferait porter la responsabilité des violences que la société nous fait subir. Une façon d’assoupir notre esprit critique et nous dépolitiser.

C’est en tout cas le pari que va prendre César, en envoyant dans le village des irréductibles gaulois le médecin Tullius Vicévertus, promoteur de la thérapie de l’Iris Blanc qui distille une pensée faite de douceur et de bienveillance. Les résultats ne se font pas attendre : nos colériques gaulois troquent le sanglier contre des graines, cessent de se disputer à tout bout de champ et en viennent même (un comble !) à tolérer la musique de leur barde.

Bonemine, la femme du chef du village, embobinée par Vicévertus, se rendra à Lutèce pour côtoyer des bobos new-age entichés, par snobisme plus que par réelle conviction, de cette nouvelle philosophie de vie. Astérix et Obélix partent à sa recherche. Ce sera l’occasion de nouvelles scènes hilarantes, propices à se moquer gentiment d’une certaine catégorie de citadins.

En perpétuant la satire sociale chère à Goscinny et Uderzo, Fabcaro et Didier Conrad signent un très bon album et posent la question : une société sans conflit, où tout ne serait que paix et amour, est-elle possible ?

Philippe Multeau

L’IRIS BLANC
Bande dessinée de Fabcaro et Didier Conrad
Édition Hachette

iris blanc asterix 2
Images : © 2023 Hachette Livre / Goscinny - Uderzo

Article publié dans Le Crestois du 1er décembre 2023

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.