Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

La forêt de Mozart

On oserait presque écrire que Mozart se sent chez lui dans la forêt de Saoû tant la symbiose entre les magnifiques frondaisons et le génial compositeur s’affirme d’année en année et pas seulement sur le plan musical.

Cette journée de clôture d’un Festival 2021, rescapé brillamment de la pandémie et qui a battu tous ses records de fréquentation d’après son président Jacques Labarsouque, restera dans les mémoires comme l’archétype parfait de ce nouveau souffle que le directeur artistique de la manifestation, le génial flûtiste Philippe Bernold, et le directeur du festival, Jean Delescluse, lui-même ténor de grande qualité, ont su patiemment insuffler au fil des ans.

La balade musicale du matin, créée il y a quelques années, fait partie, désormais, des incontournables et figure en tête des concerts affichant rapidement « complet ». De promenade d’agrément elle est devenue une vraie randonnée conduisant des visiteurs enchantés jusqu’à quelques-uns des lieux emblématiques du Synclinal...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 30 juillet 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.