Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

La station Cheval vapeur est en service !

Ce dimanche 25 avril, ce sont vingt chevaux du Vercors de Barraquand, en transhumance de l’éleveur François Lejeune, qui ont inauguré le site.

Depuis ce vendredi 23 avril, les deux pompes à essence désuètes de l’ancienne station service sont en fonction dans le cadre du projet Cheval vapeur, initié en Drôme pour réhabiliter les anciennes pompes à essence, maintenant à destination des chevaux.

C’est juste à côté du magasin d’alimentation… pour humains, que la station Cheval vapeur va nourrir les équidés de passage au village. Grégory Decoq, déjà investi dans l’installation de bancs à Aouste, dans le cadre d’un échange avec les Pays-Bas, ne s’arrête jamais (cf. Le Crestois du 4 septembre 2020). Il fourmille d’idées dont celle du Cheval vapeur. Grégory s’est donc rapproché de l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne et de l’artiste François Curlet pour réaliser ce projet un peu… original ! (cf. Le Crestois du 23 avril)

station cheval 2

Ce jeudi 22 avril, tous les acteurs du projet sont là pour mettre en place les deux mangeoires-abreuvoirs, installés dans des formats « pompes à carburant ». Une nouvelle enseigne siège sur l’auvent « Cheval vapeur », là même où la marque de vente d’essence avait apposé la sienne…..

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 30 avril 2021

Crédit photos : Francois Curlet/Cheval Vapeur Vercheny avril octobre 2021 copyright IAC / Blaise Adilon

UA-22506836-1