Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Une obligation vaccinale pour tous qui ne dit pas son nom

Communiqué du 23 juillet 2021 du syndicat Force ouvrière du centre hospitalier de Crest.

Le syndicat Force ouvrière du centre hospitalier de Crest, comme la Fédération des services publics et de Santé Force ouvrière, rappelle qu’il n’a pas à commenter les avis donnés par les sociétés savantes, notamment dans le domaine de la vaccination.

Néanmoins à partir du moment où les décisions scientifiques et gouvernementales pourraient impacter les conditions de travail et de santé des personnels, Le syndicat Force ouvrière du centre hospitalier de Crest est légitime à opposer ses revendications.

Il prend acte des décisions politiques concernant l’obligation qui est faite au personnel des établissements sanitaires, sociaux et médico sociaux de se faire vacciner. Le syndicat Force ouvrière du centre hospitalier de Crest prend également acte de la mise en place du pass vaccinal pour l’ensemble de la population, ce qui revient en fait à une obligation vaccinale pour tous qui ne dit pas son nom.

INJONCTION ET BRUTALITÉ

Pour autant, le syndicat Force ouvrière du centre hospitalier de Crest regrette que le gouvernement ait choisi le mode punitif plutôt que l’aspect pédagogique pour convaincre les personnels hospitaliers et médico-sociaux...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 23 juillet 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.