Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Pour un avenir plus propre

Lettre ouverte du 9 juillet 2021 de Myriam Maadani, en 4ème B à Revesz-Long.

Lettre ouverte de Revesz-Long

Des élèves de classes de quatrième du collège Revesz-Long, à Crest, nous ont adressé une série de lettres ouvertes, rédigées dans le cadre de leur cours de français, avec leur professeur Karine Coll. Nous publions ci-dessous le texte de Myriam Maadani (4e B). D’autres lettres seront publiés dans nos prochaines éditions.

Cher lecteur, chère lectrice,

Si je prends la parole aujourd’hui, ce n’est pas pour moi, ce n’est pas pour vous mais c’est pour eux, victimes de nos irresponsabilités. Pour toutes ces tortues prises dans des filets de pêche abandonnés qui tentent de se libérer en vain, pour tous ces beaux paysages réduits à l’état de décharges, mais aussi pour tous ces enfants contraints de marcher sur des tapis de détritus.

Nous polluons plastiquement, c’est un fait dont vous êtes tous conscients. Et ces déchets finissent actuellement en grande partie dans nos océans. La preuve : un continent de la taille d’un tiers de l’Europe, constitué de millions de déchets, se déplace actuellement dans le Pacifique ! Un continent ! Vous rendez-vous compte ? Sans compter que plein d’autres îlots se sont formés partout dans le monde ; d’après des études, plusieurs milliards de détritus se baladent dans nos belles eaux remplies de vies sousmarine ! Et celles-ci sont de plus en plus menacées (plus de 100 000 mammifères marins meurent par an) !

Serait-ce humain de les laisser mourir tout en sachant que cela ne va faire qu’empirer à l’avenir ?

De plus, d’ici 2030, la pollution plastique mondiale des océans pourrait doubler, mettant aussi en danger notre santé ! En effet, les déchets éparpillés dans les eaux se décomposent en particules qui finissent ingérées par des poissons, poissons que nous mangeons par la suite, ce qui aura des conséquences sur notre corps et donc notre santé !

Questionnons-nous rapidement sur nos manières de vivre avant qu’il ne soit trop tard ! Les solutions existent ; alors qu’attendons-nous ? Certes, de plus en plus de personnes réduisent leur consommation plastique, trient, ramassent, sensibilisent ou manifestent, mais cela n’est pas encore suffisant !

Agissons nombreux et ensemble. Changeons les choses pour un avenir plus propre ! Ces espèces, ces littoraux, ces océans, nous avons le pouvoir de les sauver, c’est notre devoir. Alors faisons-le !

Myriam Maadani 4ème B

Tribune publiée dans Le Crestois du 9 juillet 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.