Tribunes : l'expression libre de nos lecteurs

                

Méditation sur un désespoir possible

Tribune du 2 juillet 2021 de Simone Bacquet.

Dans son texte "À la renverse", publié le 11 juin 2021 dans le Crestois, Irène Libert signale, entre autres scandale, 5 000 emplois supprimés chez Orange, alors que les dividendes augmentaient de 76 %. Quelle chance nous aurions si notre budget nous permettait de placer de l'argent dans ces multinationales !

Mais quelle honte, quels remords en pensant que la suppression d'emplois a empêché la firme de contrôler, réparer, surveiller sérieusement son matériel. De cette funeste économie vient sans doute la forte panne qui, dernièrement a si fort perturbé les abonnés et provoqué des décès, les services d'urgences ayant été inaccessibles.

Autre scandale : la suppression d'emplois, comme les délocalisations, retire de nombreuses cotisations pour alimenter protection sociale et caisses de retraites. Et c'est pour cela que l'on nous parle de réformes avec augmentation des années de travail.

Vraiment, ces technocrates nous mènent à Canossa et sur l'iceberg qui va couler notre Titanic. On nous berne, de plus en plus. Il est temps d'analyser les programmes des candidats aux élections et de savoir qui tiendra ses promesses. Certainement pas l'un de tous ceux qui sont au pouvoir depuis des décennies. Changeons vite de braquet et alors nous n’aurons plus à désespérer.

Simone Bacquet

Tribune publiée dans Le Crestois du 2 juillet 2021

UA-22506836-1
Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.