Mag' : les infos culturelles de la vallée et d'ailleurs

                

Un Américain à Paris

Le rêve d’un film qui rassemble tous les arts ? Ciné Flash-Back à l'Eden dimanche 3 décembre.

Quand Minelli réalise Un Américain à Paris, le cinéma, âgé d’un demi-siècle, s’est rapidement imposé à côté des autres arts, et l’ambition de cette comédie musicale serait de les réunir tous. Ainsi Gene Kelly peint, dessine, danse et chante, Paris montre ses décors, même d’opérette, la Seine ouvre un espace poétique à une histoire d’amour contrarié. L’art de la danse trouve son apogée dans les différents tableaux du ballet final, sur le poème symphonique de Georges Gershwin qui donne son titre au film.

Vincente Minelli, dans sa longue carrière, d’abord dessinateur, décorateur, avant de se consacrer à la mise en scène, trouve en Arthur Freed, le génial producteur qui incarne l’âge d’or de la comédie musicale hollywoodienne, l’allié idéal pour montrer un Paris de fantaisie à la sauce américaine, tout en rendant hommage à la culture européenne de ses origines. Un Américain à Paris, c’est une prodigieuse déclaration d’amour adressée à la peinture.

Dimanche 3 Décembre, à 20h, Gene Kelly, Leslie Caron, Georges Guétary et Oscar Levant pourront tout à loisir emplir de musique et de pas de danse la grande salle du cinéma Eden.

Séance présentée par Jacques Joubert, enseignant de cinéma et suivie d'un verre au patio.

Article publié dans Le Crestois du 1er décembre 2023

Haut et bas de page Rubriques CELEBRE copie

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (mesure de l'audience). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.