Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

Crest : déjà un pied en dehors de la CCC en 1996

Redécouvrez les archives du Crestois, avec ce compte rendu du conseil de la Communauté de Communes du Crestois (CCC), paru le 9 février 1996.

Le Conseil Communautaire s'est réuni mardi soir (6 février 1996, ndlr) en mairie de Blacons. L'ordre du jour était chargé, et le terrain plutôt miné. Pour commencer, Jacques Ravel président de la CCC a, comme promis, posé la question de confiance et l'a obtenu par 8 voix pour, 4 voix contre et 1 bulletin blanc. Ce vote signifie que la demande crestoise de se voir octroyer la présidence était repoussée. Les délégués crestois estimant que leur demande de réexamen du mode de fonctionnement de la CCC n'était pas prise en compte ont alors quitté la séance.

Madame Caille (élue crestoise, ndlr) précisant que « toute décision prise par la CCC sur la fiscalité locale, hors de notre présence, pourrait être remise en cause dans le domaine de la légalité ». Le Tribunal Administratif n'a pas fini d'avoir du pain sur la planche...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 9 février 1996

À lire sur le même sujet : Ordures ménagères : la 3CPS au bord de l'implosion

UA-22506836-1