• Demo
  • Demo

Un vote blanc qui risque de coûter cher

La Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans Coeur de Drôme a revoté. C’est le second vote, qui a placé le maire de Saillans dans le bureau, qui risque de créer une première faille dans le jeune édifice...

Jamais le vote blanc n'aura eu autant d'importance! D'habitude si peu considéré, le voilà scruté, disséqué au microscope alors que dans les élections « classiques », il n'est même pas comptabilisé! Seulement à la Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans, on ne fait tellement pas les choses comme les autres, qu'on en vient à analyser le moindre mouvement du côté des élus. Et encore une fois, c'est Saillans qui est en première ligne...

Suite à tous les changements récents, les élus étaient invités à revoter en ce chaud jeudi 16 octobre, à Espenel, pour désigner un nouveau vice-président chargé de l’agriculture et du tourisme ainsi qu’un membre du bureau représentant les communes qui ont entre 750 et 2000 habitants. Depuis quelques jours, les rumeurs allaient bon train et deux candidats semblaient tenir la corde. Vincent Beillard, tout d’abord, était le plus «logique». Le nouveau maire de Saillans était en effet déjà candidat lors de la première élection, et n’a cessé de clamer sa déception de ne pas pouvoir représenter la troisième commune de «Coeur de Drôme» dans les plus hautes instances. Un nom un peu plus surprenant revenait également souvent dans les discussions, celui de Franck Monge, le maire de Vercheny. Deux profils franchement à l’opposé l’un de l’autre, tant sur le plan politique que sur celui du parcours professionnel.

La suite à lire dans le Crestois du 24 octobre 2014

  • Nous rencontrer
    Journal Le Crestois
    52 rue Sadi Carnot - BP 217 - 26401 CREST Cedex
  • Quand ?
    Lundi : 14h-18h
    Mardi au jeudi : 8h30-12h et 14h-18h
    Vendredi : 8h30-12h et 14h-17h30
  • Nous écrire
  • Nous parler
    04 75 25 00 82

Nous situer

localisation

UA-22506836-1