Se faire une opinion sur le vaccin anti-Covid

Tribune du 27 novembre 2020 d'Alain Delforge.


Ne tournons pas autour du pot : c'est impossible. Pourquoi ? D'abord, les systèmes d'information nous ont donné l'impression, durant des mois, que toutes nos vies se résumaient à une pandémie.

Pendant le premier confinement, la part des journaux télévisés consacrés au Covid a atteint un record de 80,5% dont 74% pour les chaînes d'information continue, tandis que la presse écrite régionale publiait 50 à 80% de ses articles à ce sujet. Si ce matraquage hallucinant – c'est le cas de le dire – à fait vendre, il nous a aussi rendu malades de trouille, comme si la situation en elle-même n'y suffisait pas.

Je pense aussi au brillant article de Mme Isabelle Cauliez, paru dans Le Crestois du 13 novembre dernier, qui m'a fait sentir à quel point l'état de sidération empêche de réfléchir posément et, en réalité, nous y a fait renoncer.

Or, il y a fort à parier que la même hystérie mortifère sur la vaccination nous attende au tournant. Elle a d'ailleurs commencé, avec les mêmes effets...

La suite de cette tribune est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Tribune publiée dans Le Crestois du 27 novembre 2020

UA-22506836-1