• Demo
  • Demo

                

SAILLANS : Petite Histoire du VTT et du vélo club

En ces temps de douleur et d’incertitude face à ce maudit virus, à Saillans, on se souvient...

« Eh, Monsieur le responsable du vélo club de Saillans, le vélo de route, chez nous, dans le Vercors, c’est déjà très dur ! Et vous voulez proposer du vélo de montagne aux gens ? S’ils aiment le ski, c’est pour descendre, pas pour monter ; votre histoire, ça ne marchera jamais ! » Réponse des animateurs des stations de ski du Vercors sud au cours d’une rencontre à Vassieux.

Nous sommes dans les années 1990 et ce mountain-bike venu des Etats-Unis, c’est sûr que ça ne marchera jamais. Pourtant, un peu comme chez les irréductibles Gaulois, un gars du terroir, un facteur-pompier qui sait se servir de ses jambes, y croit. Michel Morin est le président-fondateur du club cycliste de Saillans depuis 1976, et plutôt que de fermer les yeux sur ce qui arrive d’ailleurs, il voit d’un œil enthousiaste ce vélo tout terrain qui permet de parcourir la montagne, sans bruit, sans polluer, en pleine communication avec la nature.

Alors il ouvre grand le club cycliste au VTT, ce vélo tout terrain qui ne voulait pas être vélo de montagne. Balades, randonnées, premier championnat de France des Sapeurs-Pompiers en 1992, et depuis on ne compte plus les rendez-vous majeurs de VTT que le club de Saillans a su organiser avec brio.

Alors, en ces temps de confinement, et ces temps de douleur et d’incertitude face à ce maudit virus, à Saillans, on se souvient pour ne pas oublier. Tout ce chemin parcouru, ces efforts accomplis pour que le VTT gagne ses lettres de noblesse, qu’il devienne un sport olympique mais aussi un outil de plaisir, pour une simple balade solitaire ou entre amis. Une école de VTT qui fait référence s’est mise en silence ; plus de gamins le sourire aux lèvres le mercredi, plus de moniteur VTT, le magasin de cycle, nouvellement ouvert au cœur de Saillans a dû fermer ses portes ; les VTT restent au garage.

On ne sort plus à Saillans car on sait être responsable. Qui oserait prendre le risque d’une chute, d’une blessure qui mobiliserait les secours alors que ceux-ci ont tant à faire ? Aucune consigne n’est venue du Président ou de la Mairie, mais pratiquer le VTT dans le Vercors et dans tout massif montagneux, c’est être conscient du privilège que l’on a de rouler ici comme du risque potentiel, inhérent à cette pratique. Alors si personne n’a rien dit, tous ont entendu et ont laissé ce plaisir de côté en attendant des temps meilleurs.

Depuis les années 2000, le vélo club s’est aussi tourné vers la randonnée VTT, l’entretien et le balisage des sentiers VTT et pédestre dans la région du Cœur de Drôme, en coordination avec le Département, la Communauté de Communes et le comité départemental de la randonnée et du tourisme. Les chemins attendront aussi. Comme le balisage et le traçage du Raid des chemins du Soleil, prévu le week-end de l’Ascension et logiquement annulé. Ne rien faire, attendre et espérer. Voilà le mot d’ordre du club responsable de Saillans.

Patrice Boivin
sociétaire du VC Saillans

Publié le 6 avril 2020

  • Nous rencontrer
    Journal Le Crestois
    52 rue Sadi Carnot - BP 217 - 26401 CREST Cedex
  • Quand ?
    Reprise partielle des activités de l’entreprise – Accueil ouvert et permanence téléphonique les matins uniquement du Lundi au Vendredi de 9h à 12h.
  • Nous écrire
  • Nous parler
    04 75 25 00 82

Nous situer

localisation

UA-22506836-1