Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Deux héros honorés à Chabrillan

Le village a rendu hommage à Gustave André et Tibor Revesz-Long, acteurs de la Résistance locale.

L'émouvante cérémonie a été marquée par de nombreux élus qui ont prononcé des discours d'hommage. Gérard Crozier a notamment salué les valeurs de ces résistants à la bravoure et au patriotisme sans faille : « Je souhaite que ces exemples soient pour nous tous une ligne directrice pour nos engagements ».

Le maire, Guy Audras, a tenu à rappeler à l'ensemble des présents, le malheureux décès d'Alain Charrier, ancien maire et grand homme qui s'est investi avec beaucoup de dynamisme pour son village. Un article spécial lui est d'ailleurs consacré dans notre édition du 11 septembre 2015.

Des petits Chabrillanais accompagnés de Gérard Crozier, maire d'Allex et Président du Souvenir Français, se sont recueillis sur les tombes de Gustave André et de Tibor Revesz-Long. Un hommage a également été rendu à la femme de Gustave, Suzanne, qui, elle aussi, a joué un rôle majeur dans la résistance drômoise.

Les biographies de ces trois résistants ont été rappelées grâce au travail historique de Robert Serre. Les présents ont notamment appris que Gustave André et sa femme Suzanne étaient deux instituteurs qui ont risqué leur vie en hébergeant des juifs et autres réfugiés de guerre. Gustave a également fait partie des réseaux combats francs-tireurs. Tibor Revesz-Long était un médecin hongrois bien connu dans la vallée pour ses accouchements sans douleur. Il s'est engagé en tant que résistant en 1939, et nommé Inspecteur national des transmissions par Jean Fleury, chef du Bureau central de renseignement et d'action (BCRA).

François Pegon a été chargé par Michelle, la fille de Gustave et Suzanne André, de lire une lettre de remerciements qui exprimait sa gratitude au nom du souvenir et combien ses parents étaient attachés à la commune. Un poème écrit par ses soins où elle rend hommage à son père a également été lu.

Plusieurs dépôts de gerbes ont été effectués sur les tombes des deux résistants, notamment par Robert Roissard, François Pegon, Philippe Laure, Yves Guilloud. Le monument aux morts a recueilli plusieurs gerbes déposées par différents élus et Muriel Paret, conseillère départementale, Henri Hernoud, Président du Souvenir Français, Jean Monin ou encore Jean-Louis Prévost.

Article paru dans Le Crestois du 11 septembre 2015.

UA-22506836-1