Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

                

La 3CPS anticipe l'annulation de l'élection d'Hervé Mariton

Denis Benoit a demandé aux élus de lui confier des pouvoirs supplémentaires, dans l'hypothèse d'une annulation du scrutin crestois

L'instabilité à la mairie de Crest gagne la Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans (3CPS). Le conseil communautaire s'est réuni le jeudi 12 novembre, au temple de Saillans, pour se préparer à l'éventualité de l'annulation de l'élection municipale crestoise. Fin octobre, le tribunal administratif de Grenoble a en effet décidé d'invalider le scrutin crestois, accusant Hervé Mariton d'avoir enfreint le code électoral en mettant les moyens de la ville de Crest au service de sa campagne électorale. Le maire de Crest a depuis fait appel de cette décision, et l'affaire devrait être rejugée devant le Conseil d'État dans les six prochains mois.

Si la juridiction administrative suprême venait à confirmer le jugement de première instance en annulant définitivement l'élection d'Hervé Mariton, la 3CPS pourrait se retrouver un temps paralysée. Une éventualité que souhaitait visiblement éviter Denis Benoit...

La suite de cet article est réservée aux abonnés numériques. Connectez-vous dans la colonne à droite ou abonnez-vous.

Article publié dans Le Crestois du 27 novembre 2020

UA-22506836-1