Les actus à découvrir dans le journal de la Vallée

Loi zéro phyto : les communes s'adaptent

La commune d'Upie, comme bien d'autres, pratique depuis un an le zéro phyto. Un changement qui bouleverse les habitudes de travail et le visage des espaces verts du village.

Si, pour certaines communes, s'adapter à la loi du zéro phyto est synonyme de contraintes, pour d'autres, cela n'a été qu'une simple formalité. À l'exemple du village d'Upie qui avait déjà entamé les démarches avant 2017 : « En arrivant sur  la commune il y a cinq ans,  j'ai tout de suite averti le maire, Jean-Jacques Bruschini, que je souhaitais réduire l'utilisation de pesticides. Je suis un convaincu  de cette démarche car non seulement nous préservons la nature mais également nos enfants ! » explique avec entrain Jacques Canet, responsable des services techniques. 

Un discours rejoint  par le maire d'Upie : « L'agglomération  Valence Romans  a un patrimoine naturel  remarquable, mais qui présente  une certaine érosion au  niveau de la biodiversité et  une dégradation de la qualité de l'eau due à la contamination par les nitrates et les  pesticides que l'on retrouve dans les nappes phréatiques. Donc au regard de cela, l'Agglomération a souhaité accompagner en 2016 les communes  pour mettre en place un plan d'amélioration des pratiques phytosanitaires et  horticoles... »
(...)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 12 janvier 2018

UA-22506836-1